Vos résultats de recherche

Réussir votre gestion locative : 5 erreurs à éviter

Posté par Fabien Alexandre sur 22 novembre 2022
0

Mener un projet d’investissement locatif implique une grande responsabilité. Cette forme de placement fait partie des meilleurs moyens pour avoir un grand succès financier. À condition évidemment d’éviter les erreurs qui ont coûté cher aux propriétaires les moins avertis. Alors, quelles sont les 5 erreurs à ne pas commettre pour réussir votre gestion locative ? ORI, votre agence immobilière à Paris 16, vous les dévoile dans cet article.

Erreur 1 : négliger le calcul du prix de location

Le montant du loyer mensuel perçu dans votre investissement locatif joue un rôle important dans une bonne gestion locative. Cependant, certains investisseurs pensent qu’il n’est pas vraiment nécessaire de bien estimer le loyer. La plupart des propriétaires font juste référence aux biens similaires aux leurs pour fixer le loyer. Si vous avez ce même réflexe, vous risquez de surévaluer ou de sous-évaluer la valeur de votre maison ou appartement.

Afin de fixer un prix de location raisonnable et de rentabiliser votre investissement, vous devez prendre le temps de vous renseigner sur le marché locatif autour de votre bien. Trouver un loyer juste n’est pas un projet anodin. Si vous ne savez pas comment estimer le prix de location de votre logement, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel de l’immobilier. Ce dernier pourra estimer le loyer de votre bien selon son emplacement et son confort.

Avec un loyer pondéré, il vous sera difficile de rentabiliser votre investissement si votre bien est trop cher. Si vous n’avez pas encore effectué votre acquisition, nous vous conseillons donc d’investir dans une maison ou un appartement à prix raisonnable. En effet, c’est surtout à l’achat que commence la gestion locative.

Erreur 2 : sous-estimer le choix de locataires

Le choix de vos futurs locataires a un impact direct sur la réussite de votre investissement dans un bien locatif. Il est alors primordial de prendre le temps nécessaire pour bien les choisir.

Afin de choisir le bon locataire, assurez-vous de bien connaître son identité. Cela vous permettra de vous assurer de sa capacité à payer les loyers mensuels. Pour cela, n’hésitez pas à évaluer son emploi et ses revenus. Si besoin, vous pouvez même contacter son employeur afin de dissiper vos doutes. En faisant cela, sachez que votre objectif est de vous éloigner des problèmes de loyers impayés dans l’avenir.

Afin de couvrir vos arrières, vous avez également la possibilité de demander à votre futur locataire de souscrire à une assurance. Cela vous couvrira si jamais il n’est plus en mesure de payer les loyers de votre logement. En outre, si le locataire est étudiant, n’hésitez pas à demander qu’il se fasse accompagner d’un garant. Ainsi, ce dernier pourra s’acquitter des loyers en cas de défaut de paiement.

Erreur 3 : ne pas rédiger un bon contrat de bail

Certains propriétaires bailleurs négligent la signature d’un contrat de bail surtout lorsqu’ils louent leur bien à un proche. Cependant, la rédaction d’un contrat de bail entre le locataire et le propriétaire est très importante. Ce document vous préserve des mésaventures potentielles avec vos locataires. En effet, le contrat de bail définit les obligations et les droits des deux parties.

Lorsque vous rédigez votre contrat de bail, précisez bien les coordonnées de chacun. Ce contrat doit aussi être bien complet. Voici, entre autres, des exemples de détails à insérer dans ce document :

  • la taille de la maison ou l’appartement loué ;
  • la configuration du bien ;
  • l’état du bien ;
  • le montant du loyer mensuel ;
  • vos devoirs et vos droits ainsi que ceux du locataire ;
  • les conséquences si l’une des deux parties ne respecte pas les clauses ;

Erreur 4 : négliger l’entretien du bien

La gestion locative inclut aussi l’entretien du bien. Si vous ne faites pas un entretien rigoureux et régulier de votre maison ou de votre appartement en location, vous risquerez de vous retrouver avec un bien délabré. Sachez que les grandes réparations peuvent vous coûter une somme importante. Cela compliquera votre gestion locative.

Pour éviter de graves dommages nécessitant des réparations importantes et intempestives, procédez à une maintenance périodique de votre logement en location. Et quand il est utile d’effectuer des réparations, procédez dans les plus brefs délais.

Sachez qu’avec une maison ou un appartement bien entretenu, vous pouvez facilement attirer des locataires sérieux. Des locataires qui seront plus motivés pour prendre soin de votre logement.

Erreur 5 : gérer soi-même la gestion locative

Activité qui ne s’improvise pas, la gestion locative est à la fois complexe et chronophage. En gérant vous-même la gestion de votre investissement locatif, vous serez amené à effectuer des tâches difficiles et parfois techniques, comme notamment :

  • la mise en ligne des annonces percutantes ;
  • la rédaction du contrat de bail ;
  • l’organisation des divers travaux d’entretien ;
  • la résolution des litiges ;

Gérer un investissement locatif, c’est comme diriger une véritable entreprise. Vous devez développer vos revenus tout en minimisant les dépenses. Afin de rentabiliser facilement votre investissement, engagez une agence de gestion locative efficace comme ORI.

Implantée dans le 16e arrondissement de Paris, notre agence est à même de s’occuper de votre gestion locative à Paris 16. Notre équipe est composée de professionnels qualifiés en immobilier qui connaissent parfaitement le marché locatif de l’arrondissement. En nous confiant votre projet, vous avez l’assurance de trouver facilement de bons locataires et de rentabiliser rapidement votre investissement locatif.

CSA ORI –

Comparer les annonces